AIDONS A LA REUSSITE SCOLAIRE DE NOS ENFANTS

Rédigé par Nour BAKAYOKO

Image

Blog

AIDONS A LA REUSSITE SCOLAIRE DE NOS ENFANTS

Nos petits frères, petites sœurs, neveux, nièces, enfants...vont à l’école à la conquête des ressources essentielles pour leur avancement intellectuel. Il nous revient donc de les accompagner dans ce processus.
L'objectif ici est de leur apporter un appui technique et humain. Pour y parvenir, des attitudes, des dispositions pratiques doivent être adoptées de la part des élèves eux même mais aussi de la part des parents.

Parlons d’abord des attitudes : Au plan psychologique
Deux attitudes essentielles
- La Confiance en soi
- La Motivation
Ces deux éléments vont de paire. Il s'agira pour vous, dans cette période, de motiver votre enfant, lui faire intégrer l'idée de la réussite. Vous devez l'amener à croire en lui, en ses capacités.
Pour ce faire, il faudra valoriser ses succès, euphémiser ses échecs, le récompenser de façon subtil à chaque progrès.
Il faut éviter de le punir par les études (Tu as cassé le verre, allez va prendre ton cahier, hum à éviter il risque de développer une phobie scolaire).

Au niveau de l'organisation du travail
Faire avec lui, je dis bien avec lui un programme personnel d'études qui prends en compte son temps de loisirs, de sommeil et de travail.
24h= 08h de sommeil, 08h de travail, 08h de loisirs
Pour les Croyants inclure le temps de prières à chaque étape et respecter scrupuleusement ce programme.

Pour ceux du primaire:
45 minutes de temps maximum

Pour ceux du secondaire:
1h30 maximum (Révision + Exercices)
Étudier une seule matière à la fois et se permettre une collation entre deux matières.
Les collégiens doivent être encouragés à former des groupes d'études d'au plus trois personnes voir 4 personnes maximum.

Au niveau des habitudes de travail et des techniques d'apprentissage
- Veiller à ce qu'il ne prenne pas d'excitant pour étudier
- Mettre à sa disposition le matériel nécessaire.
- L'amener à s'intéresser à toutes les matières
- Pour ceux du primaire, trouver leur intérêt principal, et créer un contrat de travail avec eux
- Lui faire faire des lectures et des dictées en voilant cela sous la forme d'un défi.
- Créer un climat familial propice à l'apprentissage.

Le programme personnel d'études qui prend en compte tout ce que vous faites dans la journée jusqu'au soir (ce programme concerne les jours non ouvrables hormis l'emploi du temps de l'école. Pour les jours ouvrables, le processus doit reprendre à l'heure de la descente des cours.

Le processus recommandé est le suivant : Sommeil - Études - Loisirs.

Matin: Entre 06h-10h
Ici on vient juste de se réveiller, le cerveau est frais bien disposer à l'apprentissage.

10h - 13h par là
C'est un peu celui de ceux qui se lèvent un peu tard, prennent leur petit déjeuner, attendent un peu, puis étudient une heure ou deux avant le repas.

Entre 13h-15h
Repas et repos.
Ce n’est pas vraiment le moment pour étudier. On vient de manger, on est lourd le sommeil se signale. Il faut effectivement faire la sieste où se reposer à fond.

Entre 15h et 20h
Temps propice aux sports, loisirs et autres.
On peut aussi étudier ça dépends de nous, mais il est recommandé de mettre en avant le loisir.

Entre 20h – minuit
Après un repos mérité, ce moment est propice pour lire (je dis lire) les cours histoire de retenir quelques éléments avant aller au lit.

Après minuit
Il faut dormir, quid à se lever à 04h pour bosser une heure ou deux.

Les heures sont à titre indicatif d’après des statistiques sur le taux de réussite de ceux à qui on avait soumis ce genre de programme. Cependant chacun est unique et il est important de voir un spécialiste avec qui faire un programme en prenant en compte plusieurs autres aspects.

Pour celui qui aiment étudier tard dans la nuit. Hum, ce n'est vraiment pas recommandé puisque la mémoire n'est pas faite pour fonctionner efficacement à ces heures tardives sur les détails techniques d'un cours ou exercices vu le poids de la journée.

Bon voilà affaire là, aidons nos enfants à se construire eux même et rendre fier le destin.

Nour BAKAYOKO

1112 vues